Mars côté Nord

de Eleonor Gilbert

Traverser ce mois de Mars, c'était un peu comme affronter la face Nord de notre solitude.

Quand tout devient danger, l'interphone, nos doigts...quand le dehors est une menace et le dedans une prison sans dehors, reste-t-il des espaces, des interstices auxquels se raccrocher ?